Restauration / Hôtelier(ère)-Restaurateur(trice)

grille-n-2017

Présentation générale

L’école hôtelière a été créée en 1980. Elle bénéficie d’une excellente réputation dans notre région et est reconnue comme un centre de formation de qualité. Certains de nos anciens élèves sont des restaurateurs cités par les guides gastronomiques de notre pays et de l’étranger.

Les options « Restauration » au 2e degré et « Hôtelier(ère) – Restaurateur(trice) » au 3e degré relèvent de l’enseignement technique de qualification. Elles offrent la possibilité d’une véritable formation pratique et théorique, orientée vers la vie professionnelle dans un secteur qui ouvre de très larges perspectives d’emploi.

Les infrastructures mises à la disposition des élèves sont équipées de façon optimale. Elles leur permettent de développer leurs compétences d’artisan. Le restaurant d’application est ouvert 4 jours par semaine et est accessible au public extérieur les jeudis et vendredis.


Objectifs et compétences

IMG_0321

Cette option de qualification est destinée à des élèves qui ont déjà fait un choix plus précis quant à l’orientation de leurs études.

Dès la 3e année, ils ont l’occasion d’effectuer des services réels en préparant et en servant les professeurs qui déjeunent à l’école. Ils sont ainsi directement confrontés aux réalités de la vie professionnelle.

Le métier d’hôtelier(ère) – restaurateur(trice) est un métier de service, de contact et d’accueil. Dès lors, il exige un comportement correct et requiert des qualités indispensables: politesse, sérieux, maintien, assiduité, sens des responsabilités, rigueur. Il exige aussi le respect de nombreuses règles d’hygiène, prévues par la loi. Les élèves doivent être en ordre de vaccination contre le tétanos.


Aptitudes et motivations

Les métiers de l’hôtellerie et de la restauration sont exigeants. Les élèves entamant cette formation doivent être en bonne condition physique. En effet, les horaires sont contraignants et se pratiquent en continu. On travaille lorsque les clients se détendent. Les élèves qui s’inscrivent dans cette option auront une capacité d’adaptation, une résistance à la fatigue physique et au stress, du courage et de la volonté.


La journée de pratique

La journée de pratique professionnelle commence à 08h25 et se termine vers 16h50. Dès le matin, tous les élèves sont réunis à l’heure précise afin de leur attribuer les travaux à effectuer:

  • en cuisine, ils assurent différents postes en vue de préparer les sauces, les entremets, les potages ou les pâtisseries;
  • en salle, ils seront maîtres d’hôtel, chefs de rang, plongeurs, sommeliers ou barmen. Le nettoyage et la mise en ordre des locaux font également partie des tâches à accomplir. La fin de la journée est consacrée à la mise en valeur d’une technique.

Les élèves de 3e et 4e année s’approprient le goût des aliments qui leur serviront à élaborer les menus. Tout au long des apprentissages, ils gagneront en autonomie pour arriver, en 5e et 6e années, à apporter leur touche personnelle de créativité dans les menus.


Les stages

Au 3e degré, les élèves effectuent environ 50 jours de stages obligatoires répartis sur les 2 années. Ceux-ci se déroulent dans des restaurants ou des hôtels de bonne réputation et sont supervisés par les professeurs de l’option. Les aptitudes et attitudes dont feront preuve les élèves durant ces stages interviennent pour l’obtention du certificat de qualification.


Débouchés et études

À l’issue de la 6e année, outre le C.E.S.S. (certificat d’enseignement secondaire supérieure) lui permettant de poursuivre dans l’enseignement supérieur, l’élève reçoit également:

  • le certificat de qualification qui confirme sa spécialisation et lui permet, le cas échéant, d’entrer directement dans la vie active;
  • le certificat de connaissances de gestion qui lui donne un accès à la profession et lui permet d’ouvrir un registre de commerce.

Présentation des cours de l’option

Les langues modernes, de la 3e à la 6e, font partie intégrante de l’option. Le néerlandais et l’anglais sont néanmoins plus orientés vers le secteur de l’hôtellerie. L’accent sera mis avant tout sur la compréhension à l’audition et l’expression orale. Le but du cours est d’amener les élèves à manier la langue avec suffisamment d’aisance pour accueillir un client néerlandophone ou anglophone dans un hôtel ou un restaurant.

Le cours de technologie salle, œnologie et réception consiste en l’apprentissage des règles à observer dans un service de salle de restaurant. On y voit comment napper une table, demander et apporter les plats, les servir selon différentes méthodes, découper et flamber certaines préparations devant le client et proposer les boissons. La découverte du travail en hôtel est un autre aspect de la formation. La connaissance du vin est également abordée. L’élève doit être capable de le sélectionner, de l’acheter, de le vendre et de gérer une cave.

Les travaux pratiques sont à l’image du travail en grand restaurant, aussi bien en salle qu’en cuisine et permettent d’acquérir conscience professionnelle, considération du client, esprit d’initiative, sens esthétique et respect du matériel.

Le cours de technologie cuisine vise à acquérir une meilleure connaissance des produits tant d’un point de vue qualitatif que nutritionnel. L’approche de la diététique est abordée dans cette discipline.

Le cours de connaissances de gestion de base initie les élèves aux différents aspects juridiques, aux notions comptables indispensables ainsi qu’aux démarches administratives à effectuer lors de la création, de la gestion ou de la reprise d’un commerce du secteur Horeca jusqu’à son éventuelle cessation. La réussite de ce cours revêt une importance capitale pour l’accès à la profession.

Tout au long du 3e degré, l’élève présentera plusieurs épreuves intégrées, tant en salle qu’en cuisine, certaines devant un jury extérieur composé de professionnels du secteur Horeca. La réussite de ces épreuves sera sanctionnée par l’obtention, d’une part, du certificat de qualification apprécié par les futurs employeurs et d’autre part, du C.E.S.S. (Certificat de l’Enseignement Secondaire Supérieur).